vendredi 21 juin 2013

CorresponDANSES 8

Un magnifique texte de Stéphanie Richard alias Poulopot, décidément Stéphanie, j'adore ta poésie, je viens de passer un moment sur ton blog. J'aime!

"Très chère enfant du dedans de moi,

Je vois bien que tu trépignes, que tu t’impatientes, que tu t’énerves et que comme tout enfant, tu voudrais que tout tourne autour de toi. J’ai bien essayé de te faire taire à coup de froncements de sourcils et quelques haussements de ton, mais je vois bien que tu continues de pointer ton nez dans ma vie à tout bout de champ sans que je t’y invite.
Alors ce soir, je te le dis, fais-moi confiance. Je suis l’adulte que tu es devenue et je te prends la main et tu verras qu’ensemble on va pouvoir grandir.
Allez, calme, calme, tout doux, il ne va rien t’arriver…"


***

A moi de faire dans le même genre de thème, c'est une carte de vœux:

" Tous mes vœux de prompt rétablissement.
   Une vie douce et belle à toi,
                                   mon âme."
   ***

Et maintenant, une pour rire...ce texte est au moins depuis 10 ans dans mes tiroirs ( ah oui tiens c'est daté: septembre 2004). Je l'avais écrit à l'occasion de la venue du phénomène "démarche qualité" dans mon travail d'alors. Un type au patronyme puisé directement chez les 7 nains, cravate à rayures, chemise à pois et qui 8h par jour te parle de "cohérence"... J'avoue avoir craqué, parfois. Tiens je suis contente de vous le faire lire.



Ode au luth pour l’audit
 
ô
pourquoi eut-il fallu que nous bavardassions
Puisqu’il eut fallu que vous épilogassiez ?!
 
Alors que depuis toujours vous vous tûtes
Soudain, vous épiloguîtes !!
Puisque depuis toujours vous me plûtes
Otez donc ce doute qui m’habite
Jouez moi donc un air de flûte
Et je vous chatouillerai...la glotte
                                                …les genoux.
***

bien...hum, oui, bon, hein, voilà quoi! Allez un petit lien pour le plaisir ( oui je ne me refuse rien): boïng!
 
 

1 commentaire:

Agnès a dit…

ah oui, c'est beau !