NOTRE PENSE PAS BÊTE

 
 
03.02.13

Notre pense pas bête

Collectif d'auteurs et d'illustrateurs
Editions P'tit Baluchon

Quand une maison d’édition voit le jour, il est du devoir des libraires de les soutenir. Mais quand celle-ci produit un ouvrage fort et percutant, il est indispensable de vous le présenter !
Notre pense pas bête est un recueil collectif, regroupant auteurs, illustrateurs jeunesse. En plus d’être une mine de talents, ce sont des textes parfois émouvants, parfois durs, des illustrations touchantes voire émouvantes, mais toujours justes.
Pour faire réfléchir les ados, comme les adultes.

***

30.01.13     Sur le blog de "La Mare aux Mots"

 
 
 
Notre pense pas bêteLa chronique de… Catibou
Une fois par mois un acteur de la littérature jeunesse qu’on aime à La mare aux mots nous parle d’un livre qu’il a aimé. Cette fois-ci c’est Catibou qui s’y colle ! Merci à elle.
Notre Pense Pas Bête ou les chroniques de la bêtise humaine !
Notre Pense Pas Bête, projet initié par Juliette Parachini, a rassemblé 26 textes courts, résultat de la collaboration entre une vingtaine d’auteurs et d’illustrateurs jeunesse.
Mais il est également une petite aventure éditoriale à laquelle tous ont contribué.
Le point de départ ? La volonté de Juliette de réunir des volontaires autour d’un thème commun, ce fut… la bêtise humaine ! La motivation ? Travailler bénévolement pour une association, ce fut… SOS Villages d’Enfants. L’aboutissement ? Ce fut… P’tit Baluchon, toute jeune maison, qui courageusement décida de l’éditer.
Je l’ai entre les mains, je le feuillette… D’abord, quel plaisir pour les yeux…. Les vingt-trois illustrateurs, avec leurs styles différents, ont largement contribué à la beauté de ce petit recueil. Et on reconnaît bien la patte de chacun…
Je l’ai entre les mains, je le relis… J’ai éprouvé un réel bonheur à découvrir :
Le fond : La mésentente familiale, la dureté de l’homme, l’égoïsme, l’alcoolisme, le jugement hâtif, l’accident nucléaire, le mépris, le manque de courage, la tauromachie, la maltraitance des humains et des animaux, la drogue, le racisme, la pollution…
La forme : Les auteurs ont utilisé plusieurs canevas pour tisser leurs histoires. La chanson avec refrain, le récit, le dialogue, la poésie, le haïku, le journal intime, parfois un seul mot si parlant avec les illustrations, la notice, l’article de journal scientifique…
Là encore, la patte des auteurs s’est montrée inventive, pleine de sensibilité. Oui l’émotion transpire de ce recueil : la bêtise humaine, on la ressent plus aisément lorsqu’on en est victime ou témoin. Les quelques textes humoristiques apportent donc un peu de fraîcheur et allègent la gravité de certains sujets.
Un point intéressant à relever : Il n’y a rien de moins objectif que de définir la bêtise humaine. Suivant vos convictions certains actes vous paraîtront faire partie de cette catégorie, d’autres moins. A vous de juger…
Pour terminer une petite citation qui je l’espère mettra tout le monde d’accord :
« On se fatigue de voir la bêtise humaine triompher sans combat. » Albert Camus.
Voici donc plusieurs bonnes raisons d’acheter Notre Pense Pas Bête.
 
 
Notre pense pas bête
 
Ils sont 40 auteurs et illustrateurs jeunesse, débutants ou aguerris, déjà publiés ou visibles par leur blog, rassemblés autour d'un même projet : un recueil sur la "bêtise" humaine. Encore que le mot bêtise soit un euphémisme au regard de certains sujets graves abordés dans ce petit livre qui met les pieds dans le plat en abordant des sujets délicats.
Les thèmes choisis par les auteurs et illustrateurs sont vastes et sérieux chacun dans leur domaine : la pollution, la drogue, l'alcoolisme, la maltraitance des enfants mais aussi des animaux, les problèmes scolaires, la clandestinité, l'allaitement... Car si les problèmes de société abordés par les plumes et les crayons de ces artistes n'ont pas tous le même degré de gravité, ils ont tous le mérite d'être pointés.
Mais ne lésinons pas sur les mots et les émotions reçues quand ils sont authentiques. Ce recueil, l’air de rien est une pépite, un vivier de talents qui ne demandent qu’à exprimer, illustrer, raconter, sensibiliser, dire les mots et les images de ceux qui souffrent en silence et s’enferment dans leur douleur.
Il serait trop long de citer tous les textes, les plus aboutis, les plus poétiques ou les plus porteurs ; inutile de décrire les illustrations les plus profondes, les plus évocatrices, les plus oniriques. Le mieux est encore de feuilleter ce recueil et ensuite d’aller flâner sur les blogs de chacun des auteurs pour lesquels se dégage un coup de cœur.
Car des coups de cœur, des coups AU cœur, il y en a pour chacun d’entre nous, selon l’écho que ces instantanés de peur, de désespoir ou de bêtise, envoient à l’intime conscience de chacun. Comme une série de "courts-métrages", ces petits films font mouche avec, à leur acmé, ceux qui traitent de la maltraitance.
...Celle des enfants : Le murmure des murs ; Le poids des mots ; Encore un verre et il se noie, sont des petits bijoux d’émotions, tant les duos textes et illustrations fonctionnent et se complètent, se répondent ; Celle des animaux est magnifiquement évoquée en duo avec Terre à sang ou Le couloir de la mort. Et puis, finalement on se laisse aller à se plonger dans un dessin, un univers coloré ou au contraire une épure grave. Le bonheur du lecteur est à son comble, puisqu’il découvre la puissance de création et d’imagination de l’artiste quand on lui demande de donner une forme et des couleurs à des maux et des douleurs (comme Csil, Cécile Vangout, Emilie Fiala ; Angélique Pelletier, Emile Belim...)


Hétéroclite certes, Notre pense pas bête ne semble pas au départ à mettre entre toutes les mains des enfants car il n’est pas un album jeunesse ordinaire. Mais si les niveaux de lecture sont inégaux selon les pages, ce recueil fait appel à la responsabilité des plus grands, pour jouer aux passeurs, amener des thèmes ou des extraits à l’attention des enfants, selon leur sensibilité ou le sujets. Et puis n’oublions pas qu’il n’y a pas de sujets tabous en littérature jeunesse, c’est juste une question de mots…
Alors un grand merci aux Editions P’tit Baluchon pour ce recueil, pour cette œuvre collective qui porte le talent de nombreux artistes à la découverte du public, pour nous aider à aborder avec nos enfants des sujets difficiles.Et cerise sur le gâteau : tous les bénéfices de la vente de cet ouvrage seront reversés à SOS villages d'enfants !


 
Carole Desrousseaux - 10 Décembre 2012

On reste dans la poésie et la solidarité avec le très beau recueil Notre Pense pas Bête,aux éditions Ptit baluchon, 2012, 12 euros entièrement reversés à l’association SOS Villages d’Enfants.
Sous l’impulsion de Juliette Parachini-Deny, ce recueil collectif est né de l’envie de réunir des plumes et des talents différents autour de thèmes qui leur tiennent à coeur. Toutes et tous ont crée sans aucune contrepartie financière. Je ne vous citerai pas tous les participants mais croyez-moi, ce recueil c’est le top de la littérature jeunesse actuelle, que du talent ! Et les tandems auteurs-illustrateurs fonctionnent à merveille ! Sont abordés des moments de vie où la bêtise, parfois la cruauté, mais aussi l’espoir règnent. Des phrases percutantes, des illustrations poignantes : la poésie comme on aimerait en lire plus souvent

Aucun commentaire: